Meersens lance une solution unique au monde

Meersens lance une solution unique au monde

Morane Rey Huet


DIGITAL


Le poste
Morane Rey-Huet est patron de la division internationale du Groupe Aldes, dont il est Executive vice-President… mais il est aussi co-fondateur de Meersens. C’est mi-octobre 2017 que la start-up Meersens a pris forme. Morane Rey-Huet a pris le temps de sélectionner des personnes d’expérience parmi les écoles et les laboratoires pour lancer « mBox », objet connecté all in one qui, utilisable avec ses différentes capsules, agira comme la sentinelle de notre santé. « J’ai travaillé à l’étranger pendant 15 ans et l’idée m’est venue du temps de mon expatriation. Nous avons 14 filiales dans l’équipe d’Aldes et 800 personnes dont beaucoup sont à l’étranger ».  

Les missions
A peine finalisée, Meersens s’est lancée à l’attaque du CES de Las Vegas. « Il a fallu passer par tout un processus de sélection pour démontrer qu’on sera utile au consommateur. On a pu alors intégrer l’espace dédié au pôle de compétitivité Minalogic Région Auvergne-Rhône-Alpes, pôle mondial des technologies du numérique. Vu que le CEA en est l’un des plus gros labos, on était très visibles dès l’entrée, sous la bannière French Tech » se réjouit Morane Rey Huet.

Il faut procéder à l’étude des situations par pays. D’où la coopération avec des laboratoires, des spécialistes. Il y a beaucoup de technologie autour des capteurs, autour de la sécurité des objets connectés. En ce qui nous concerne, nous procédons raisonnablement. Pour chaque utilisateur, nous identifions le type de personne, nous calculons son risque grâce à des ingénieurs spécialisés en intelligence artificielle. Nous procédons par étape : d’abord des tests par rapport à l’usage, l’identification des symptômes et c’est là qu’interviennent des médecins par pays, pour identifier les risques sanitaires, les croyances, les impacts susceptibles d’affecter la santé..

Attraits et exigences
Notre rôle ressemble à celui de « Que choisir ». On informe la population pour l’avertir des risques, de leurs impacts sur la santé. On peut détecter immédiatement les risques dans l’air, l’eau, les ondes, les UV, les pesticides, le gluten. On avait vraiment besoin de spécialistes brillants en marketing, en intelligence économique, en biotech. Dans notre équipe, nous partageons une vision, une raison d’être avec un ensemble de personnes clefs qui constituent l’éco-système d’une start-up, y compris le banquier, le comptable, une start-up nomade par sa taille et son autonomie, modulaire grâce à ses capsules, éco-responsable et de plus, gardienne de la santé de chacun.  

Les conseils
Le digital, l’intelligence artificielle ouvrent des perspectives immenses à l’international, à condition d’identifier les besoins par pays.

Morane Rey Huet
PDG
Meersens
CCE Auvergne-Rhône-Alpes