Le Volontariat International en Entreprise (V.I.E)

Le Volontariat International en Entreprise (V.I.E)



 Le Volontariat International en Entreprise (V.I.E) :  un vrai levier pour les PME

Le volontariat international en entreprise (V.I.E) peut servir de pierre angulaire aux entreprises désireuses de se lancer ou de structurer leur activité à l’international. Dés son lancement, les Grands Groupes ont rapidement compris le bien-fondé d’un tel dispositif (BNP, PSA, Sanofi…). Or, le V.I.E correspond également parfaitement aux enjeux des PME qui sont implantées ou souhaitent s’implanter à l’international. 

 

Conditions d’un V.I.E

Les entreprises peuvent recruter des étudiants ou des jeunes diplômés à la recherche d’emploi, âgés de 18 à 28 ans, désirant entreprendre une mission à l’étranger. Les candidats doivent être ressortissants d’un pays de l’Espace Economique Européen.

 

Durée de la mission de volontariat international en entreprise

La mission de VIE est proposée pour une période comprise entre 6 et 24 mois. Cette mission peut s’effectuer partiellement sur le territoire national, à condition que le temps de présence en France soit inférieur à 50 % de la durée globale de la mission. Pendant la période d’engagement, le volontaire dispose d’un droit à congé payé de 2,5 jours par mois.

 

Avantages du VIE

Le bénéficiaire du volontariat international en entreprise perçoit une indemnité mensuelle comprise entre 650 et 3 400 euros selon le pays d’accueil, et quel que soit son niveau d’étude ou le diplôme obtenu. D’autre part, une indemnité de logement lui est attribuée et ses frais de voyage sont totalement pris en charge. Pendant la période du VIE, l’intéressé est exonéré de cotisations sociales et patronales ainsi que de l’impôt sur le revenu. Par ailleurs, il bénéficie d’une protection sociale couvrant les frais médicaux et chirurgicaux ainsi que d’une assurance responsabilité civile et assistance rapatriement.

 

Missions concernées  par le VIE et principe

Les missions généralement proposées dans le cadre du volontariat international en entreprise sont d’ordre commercial, scientifique ou technique au sein d’une entreprise française située à l’étranger, et principalement d’une PME. Mais d’autres secteurs sont concernés par le VIE comme la gestion, la finance, la communication... Pour chaque fonction, des compétences particulières ainsi que la pratique de plusieurs langues étrangères sont requises.

Avant leur séjour à l’étranger, il est nécessaire pour les postulants de se soumettre à une visite médicale auprès d’un médecin agréé. La convention signée par les deux parties détermine les conditions de déroulement de la mission. Elle doit préciser la nature de l’activité, la formation éventuelle et les modalités de prise en charge du volontaire.

 

Le volontariat international en entreprise en chiffres

Le VIE n’est pas un stage, mais une expérience professionnelle en entreprise, enrichissante pour les candidats. Elle est d’autre part appréciée par les recruteurs. D’après les statistiques, 70 % des aspirants au volontariat international en entreprise se voient proposer un poste dans la structure qui les a accueillis et 94 % des jeunes ont trouvé un emploi à l’issue de leur VIE. Chaque année, 2 000 à 3 000 jeunes effectuent une mission professionnelle par le biais du VIE. Les pays les plus prisés sont les Etats-Unis et l’Asie. A noter que 50 % des destinations convoitées concernent l’Europe, et notamment le Royaume-Uni, la Belgique, l’Allemagne, la Roumanie et l’Italie. Quant aux Moyen-Orient et Proche-Orient, à l’Afrique et à l’Amérique latine, ils ne représentent que 18 % des pays visés par le volontariat international en entreprise.